Délit d’opinion

Délit d’opinion

Depuis quelques temps l’on assiste à une répression toute azimute à l’encontre de la Société Civile et ce, de la part du régime en place à Djibouti.
Deux activistes de la Société Civile en l’occurrence M. CHEHEM RENARD et OMAR ZOHRA sont constamment harcelés, arrêtés et détenus par la Gendarmerie Nationale.
Selon les informations recueillies par la LDDH il serait reproché a ces jeunes leur liberté d’expression et leur esprit critique à l’égard du système dictatoriale vécu par les djiboutiens.
La LDDH dénonce et condamne énergiquement ces arrestations illégales et rappelle si nécessaire au Pouvoir Djiboutien que la liberté d’expression est un droit constitutionnel qui ne peut souffrir d’aucune restriction.
La LDDH exige la libération immédiate et sans condition de tous les détenus politiques.
La LDDH lance un appel solennel au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à l’Union Africaine, à l’IGAD, à la Commission Africaine des droits de l’homme et des Peuples, à l’Union Européenne à faire pression sur les autorités Djiboutiennes pour qu’elles respectent les droits fondamentaux des citoyens et cesser les violences dont sont victimes des civils innocents.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire