DEVOIR DE MÉMOIRE !!!

DEVOIR DE MÉMOIRE !!!

18 décembre 2018 Note d'information 0

Il y a 27 ans jour pour jour les forces de sécurité djiboutienne ont rassemblé des milliers des civils en bordure de la Cité d’Arhiba et ce, après un débâcle militaire dans le Nord du pays.
Aussitôt rassemblés ces civils furent mitraillés par la Police, la Gendarmerie, l’Armée et même par la Marine.
Une soixante de morts, des centaines des blessés, des dizaines des disparus tel est le bilan établi à la fin de la matinée du 18 Décembre 1991. Plus tard quelques morts ont été enregistrés parmi les blessés.
Les années s’écoulent gravement sans aucun début d’instruction judiciaire à l’encontre des commanditaires et auteurs de ce massacre ignoble. L’impunité totale !!! Car les commanditaires de ce massacre des civils ne sont autres que les hautes autorités politique du pays. Les familles des victimes végètent dans un déni total de Justice, leurs proches ayant été exécutés sur la base communautaire.
Ce massacres d’ARHIBA sera le prélude à d’autres massacres aussi ignobles et le dernier en date fut celui du BOULJOUQO le 21 Décembre 2015 à la périphérie de la Commune de Balbala.
Le devoir de mémoire s’impose à tout un chacun !!!
L’ETAT DJIBOUTIEN devra faire un jour son mea culpa : traduire les commanditaires et auteurs de tous les massacres des civils en Justice et enfin indemniser les victimes où les proches des victimes.
La LDDH commémore en ce 18 Décembre 2018 le 27 éme Anniversaire de la mémoire des victimes innocents qui jalonne la triste histoire de la République de Djibouti.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire