ELECTIONS LEGISLATIVES: NOTE D’INFORMATION N°2

ELECTIONS LEGISLATIVES: NOTE D’INFORMATION N°2

15 février 2018 Note d'information 0

Une semaine s’est écoulée et la campagne électorale pour les élections législatives du 23
Février 2018 se déroule dans une totale morosité en raison du manque d’intérêt pour les
électeurs.
Il est indéniable que le peuple djiboutien a tourné le dos aux élections dont les résultats
ne font aucun mystère et sont connus d’avance par tout un chacun.
Le premier signe du désaveu populaire est les non retraits des cartes électeurs ; à ce jour
moins de 10.000 cartes ont été retirées sur l’ensemble du pays pour un total de 194.000
inscrits.
Pour les populations des régions du Nord et du Sud-Ouest du pays, ces élections
législatives du 23 Février 2018 ne signifient pas grande chose car ce sont les forces
gouvernementales et les chefs coutumiers qui votent à leurs places.
Il est tout aussi inexplicable que 20,5 % des citoyens sur une population estimée à
940.000 soient inscrits sur le registre électoral.
Il a été signifié par le Ministre de l’Intérieur le refus de remettre aux partis en
compétition, les fiches des résultats signées par tous les délégués et ce, en contradiction
d’un décret présidentiel datant de Décembre 2013.
Il est à rappeler que le défaut de remise des fiches des résultats ou de publication des
résultats par bureau de vote constitue une sérieuse violation des droits politiques et civils
lesquels doivent être intégralement respectés dans tout processus électoral.
L’absence d’un programme est criante et l’adhésion populaire n’est pas recherchée,
ainsi le leitmotiv de la campagne de l’UMP se résume a un ordre : le 23 Février 2018
votez l’UMP avec le bulletin vert !!!
Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire