L’Abus

L’Abus

20 septembre 2017 Communiqué de presse 0

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la LDDH, une douzaine d’enseignants ont été arrêtés cet après-midi vers 16 heures devant le Ministère de l’Education par la Police et aussitôt transférés au centre administratif de NAGAD.
A la veille de la rentrée scolaire une cinquantaine d’enseignants avaient été mis à l’écart de leurs fonctions sous prétexte aussi fictif qu’arbitraire.
Ces enseignants avaient écrit des correspondances à l’adresse des plusieurs responsables politiques et administratifs du pays pour demander justice.
Cette après-midi le Médiateur de la République avait reçu les délégués de ces enseignants alors qu’un groupe d’enseignants attendait l’information devant le MENFOP. Dans un premier temps ce sont ces derniers qui avaient été appréhendés par la Police et leurs délégués ont été arrêtés à la sortie du Bureau du Médiateur et en présence du Médiateur qui n’a pu empêcher l’arrestation de ces délégués.
Ils seraient une douzaine d’enseignants à avoir subi une incarcération abusive et une interprétation erronée des textes et lois et l’abus d’une mesure administrative par les responsables administratifs de l’Education Nationale.
Aux dernières nouvelles nous avons appris qu’ils avaient été relâchés vers 21h30.
Une fausse lecture des lois ne doit pas servir de base pour sanctionner les fonctionnaires et tout abus mérite une sanction.
La LDDH dénonce et condamne sans réserve ces arrestations aussi arbitraires qu’illégales et exige l’application juste des textes et lois en vigueur dans le pays.

Le Président de la LDDH
OMAR ALI EWADO

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire