Répression de la FAIM

Répression de la FAIM

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la LDDH, des jeunes de TADJOURAH / RANDA ont manifesté pour avoir réclamé leurs embauches au nouveau PORT de TADJOURAH et la réponse des Pouvoirs Publics ne s’est pas faite attendre car ces jeunes ont été aussitôt arrêtés et placés en garde à vue à la fameuse brigade de gendarmerie de TADJOURAH où la pratique de la torture est quasi certaine.
Ils seraient plusieurs dizaines des jeunes à être arrêtés mais la LDDH n’a pu obtenir que les noms de 3 d’entre eux pour le moment. Il s’agit de :
ALI CHEHEM ALI
MOHAMED ALI ISSA
ALI HASSAN ALI
Ce n’est pas la première fois que des jeunes sont arrêtés pour avoir réclamé du travail.
La répression n’est pas la solution aux problèmes auxquels sont confrontés les jeunes des régions de l’intérieur ; et serait-il nécessaire de rappeler aux Pouvoirs Publics Djiboutiens que le manque d’opportunité d’embauche crée des frustrations et peut conduire des jeunes sans avenir vers des horizons imprévisibles et aux conséquences dramatiques.
La LDDH dénonce et condamne vigoureusement la politique de répression du régime en place à Djibouti à l’encontre d’une jeunesse qui se débat dans les affres du chômage.
La LDDH exige la libération immédiate de tous ces jeunes victimes des arrestations arbitraires et illégales.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire