REPRESSION !!!

REPRESSION !!!

Selon les informations sûres et concordantes recueillies auprès de la Direction de RADDE par la LDDH le siège de ce Parti d’opposition politique a été victime de la descente policière le 30 MARS 2018.
Les membres de ce parti s’étaient rassemblés dans leur siège de HAYABLEH pour entamer une série d’activités non violentes (Prières, Jeûns, Mawlid etc.) pour l’avènement d’un ETAT de droit a Djibouti et c’est la deuxième fois que l’un des siège de parti est violenté.
Lors de cette descente policière le RADDE déplore l’arrestation du gardien du siège en l’occurrence de Mr MOUSSA MOHAMED qui est toujours détenu par la Police et la confiscation des matériels de sonorisation dont de deux grands hauts parleurs d’une valeur de 120000 FD.
La LDDH dénonce et condamne énergiquement cette dérive policière et exige la libération immédiate et sans condition du vieux MOUSSA MOHAMED et la restitution des matériels confisqués lors de cette descente.
Enfin la LDDH demande au régime en place à Djibouti de permettre le plein respect des règles démocratiques afin que les partis de l’opposition politique puissent exercer leurs activités sans aucune entrave.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire