Retour à la Précarité

Retour à la Précarité

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la LDDH, les OBOCKOIS sont encore une fois victimes des licenciements abusifs et arbitraires.
Ainsi plus de 200 OBOCKOISES qui étaient employées dans le service de la voirie du Chef lieu du District ont été purement et simplement radiées de leur fonction sans aucune explication et ce, depuis le début de l’année 2018.
Il va de soi ces licenciements replongent ces mères de famille dans la précarité qu’elles pensaient avoir quittée pour toujours à OBOCK.
Le Ministère de la Santé a licencié 10 techniciens de santé qui ont été immédiatement remplacés par des personnes appartenant à l’UMP (parti au Pouvoir).
Cependant déshabiller Jean pour habiller Pierre n’a pas de sens.
Nous avons appris que les Chefs des tribus sont totalement menés par les responsables de la Préfecture et de la Mairie ; naguère servant des relais entre l’administration et les citoyens ces Okals sont moralement torturés par les responsables de la Région d’OBOCK.
La LDDH condamne énergiquement les mesures abusives et arbitraires qui frappent les personnes les plus vulnérables de la Société et demande aux autorités politiques et administratives le rétablissement des personnes concernées dans leur fonction et d’être à l’écoute des responsables coutumiers.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire