Violations !!!

Violations !!!

12 avril 2019 Note d'information 0

Selon les informations sûres qui nous parviennent de la Région d’Obock, les forces gouvernementales retiennent toujours 28 dromadaires depuis un (1) mois et leurs propriétaires ne savent pas ou s’adresser.
Il va sans dire que les populations civiles d’Obock vivent sous les lois martiales et subissent tantôt le durcissement du blocus alimentaire, tantôt les confiscations de leurs cheptels (ici il s’agit des chameaux) et ce, au vu et au su de tout un chacun.

La LDDH exige du régime en place à Djibouti la restitution sans condition des chameaux à leurs propriétaires.
En outre nous venons d’apprendre que dans la nuit du 11 au 12 Avril un véhicule à bord duquel voyageaient des civils entre Dikhil et As-Eyla a essuyé des tirs des balles de la part des Militaires au niveau du village de Cheikayto. Il y’aurait deux(2) blessés par balles réelles.
Force est de constater que ces violations répétées sont l’œuvre des Militaires et les victimes des civils sans défense.
La LDDH condamne sans réserve des telles violations et demande aux Autorités Politiques et Militaires de mettre fin à ces grave violations et de traduire les auteurs de ce forfait devant la justice.

DMP/(Doraleh Multipurpose Port)
Toujours selon les informations sûres des Dockers travaillant au DMP sont victimes des mauvais traitement de la part de la direction du DMP.
Auparavant ces Dockers étaient payés à l’issue de leur travail mais depuis l’ouverture du DMP, ces Dockers souffrent du non paiement de leur gain journalier. Il leur arrive d’attendre une semaine entière pour percevoir leur gain dérisoire. Serait il nécessaire de rappeler que leur gain a été abaissé depuis une année
Le Mercredi 10 Avril des Dockers ont réclamé leurs gains et la direction du DMP a fait appel aux forces de police qui a usé des violences pour les disperses.
Il y’aurait 1 blessé grave et plusieurs blessés légers.
Le Jeudi 11 Avril, les Dockers du PAID ont observé un arrêt de travail pour protester contre le non paiement à temps de leur gain journalier.
Le PDG qui n’est autre le frère du Président de la République a tenté de calmer les Dockers mais sans aucun succès Mouvement à suivre.

La LDDH condamne vigoureusement l’usage de la force contre les Dockers et demande aux Responsables du Port d’accéder aux revendications légitimes des Dockers..

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado

About the author

Ali Omar Ewado:


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/15/d311963126/htdocs/.lddh-net/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

0 Commentaire

Aimeriez-vous partager donner votre avis?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Laisser un commentaire